03/05/2007

Regard dans le miroir


Le déplacement de l'ombre projeté par l'érable qui accueille mon dos est significative du temps qui s'est écoulé à observer cette truite chassant des nymphes sur le fond. Rien ne lui échappe; que la proie se présente sur sa droite, sur sa gauche, face à elle. Même une proie qui n'est pas en ligne directe de sa vision, sera repérée dans le miroir. Il semble que rien ne puisse l'interrompre.
Soudain, un pêcheur bondit sur la berge. Comme un éclair, voilà la truite cachée. Notre pêcheur effectue quelques lancers. La cuillère qu'il lance habilement envoie des éclats de lumière tous azimuts. Son exploration est méthodique. Pas une touche. On croirait le radier sans vie. Le pêcheur se retourne et me lance un "t'a fait quéqu'chose?". Sans me laisser le temps de répondre, il poursuit: "ça fait chier. Y a plus rien. Y mettent plus rien. La pollution et ces oiseaux, ils bouffent tout".
Encore tout émerveillé par la truite de tout à l'heure, ma seule réponse est un laconique "mh…mh ouais, c'est plus comme avant". Ne recevant pas d'écho corroborant ses dires, c'est par un bref salut que le pêcheur, bredouille, prend congé.
Espérant revoir la truite, je guette, immobile comme le héron, la zone de chasse et les alentours immédiats.
C'est alors que, du fond de ma mémoire, remontent à la surface les images du passé, semblables à ces larves d'hexapodes. Je revois ce gros chêne sous lequel, tout petit enfant, je fais la sieste de laquelle je me réveille, l'esprit aventurier avivé. C'est en rampant que je parcours moins d'un arpent et découvre la Versoix.  Les cris d'angoisse de ma mère me freinent.
A cet instant, je ne perçois pas encore cette relation qui me lie déjà à cette rivière.

 Pour le miroir

23:10 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour ces textes pleins de poésie qui traduisent si bien les émotions que l'on ressent au bord des rivières. Si seulement les promeneurs savaient voir tout ce que l'oeil exercé du pêcheur observe, ils seraient plus sensibles à la protection des rivières et de tout ce qui y vit.

Écrit par : Florence | 05/05/2007

Les commentaires sont fermés.