13/01/2008

Le chemin de la patience.

Au mois de décembre, chaque instant libre, je le consacre à attendre les truites lacustres à l’affût au barrage des Usiniers lors des coups d'eau. Pendant les périodes de basses eaux, je privilégie l'observation du cours de ma rivière.
Si le nombre de frayères guettées dans les canaux et petits affluents de la Versoix m'ont comblé cette année, il y a longtemps que je n'ai observé autant de ces nids de gravier.
Le lit mère me laisse frustré. Car les grosses truites venant du Léman ne daignent se présenter. Seulement deux sauts après plusieurs heures d'attente alors que les conditions me semblent réunies. Dans la section mouillée de la rivière, les zones de frai sont bien trop chiches et ne peuvent me réconforter.
Pour me rassurer, j'en déduis, peut-être hâtivement, que cette année est dévolue aux farios. A chacun son tour. Après tout, l'an passé les sauts, les fonds travaillés par les lacustres me stimulaient, alors que les rares observations dans les petits cours me laissaient sur ma faim.
Une fois de plus, la nature m'apprend la patience. Trop habitué par notre mode de vie, supermarché, aux désirs futiles rapidement comblés et tout aussi vite caducs.
Salmo trutta m'a réservé un magnifique cadeau d'épiphanie. Les tentatives de franchissement d'obstacles sont répétées, les innombrables dorsales et caudales fendants la surface de l'eau me laissent augurer une forte remonte. C'est un réel bonheur.
Maintenant que l'eau s'éclaircit, je cherche les espaces qui ont été choisis pour transmettre la vie. L’examen n'est pas aisé. Il me faut profiter de ces instants fugaces qui permettent à la vue de traverser le film superficiel de l'eau. Ces fenêtres s'ouvrent comme si un être invisible caressait la pellicule d'un revers de main.
Aussi souvent que possible, je vais consacrer mes pauses au suivi de ces trop discrets animaux, mieux connus dans une assiette que pour ce qu'ils peuvent nous apprendre.

 Saut de truite

19:32 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

salut JP. bravo pour ta belle photo

Écrit par : sofia | 13/01/2008

Les commentaires sont fermés.