13/04/2008

Montée de l'eau

Il y a une semaine encore l'eau était claire. Aucun détail ne pouvait se dissimuler. Ils transparaissaient teintés or clair comme au travers d'un filtre photo.
La pluie s'est présentée, discrète, fine et persistante. Elle reconduit au sol les particules toxiques que nous avons rejetées (métaux lourds). Après quelques heures, elle a raison de mes vêtements. Sa constance lui permet de se laisser glisser sur ma peau.
Désagréable ou agréable ? Mon petit confort trouve cela fort désagréable alors que ma conscience me susurre: apprécie cette eau, c'est la vie.
De jour en jour le niveau des cours d'eau s'élève. Elle charrie des végétaux de taille grandissante. La turbidité augmente. Tout le lit est occupé. Par endroits, le liquide en sort. À l'apogée, la crue exprime sa puissance. L'eau est brune, chargée de terre, mais hélas, aussi  d'un grand nombre de poisons issus de notre société, drainés sur les surfaces bâties et les routes. Je ferme un instant les yeux, offrant ainsi plus de liberté à d'autres sens de s'exprimer. Mes narines perçoivent l'odeur caractéristique et nullement désagréable qui émane du fond. À l'écoute de la symphonie que cette nature me joue, mes oreilles cherchent à en discerner les instruments. Il y a le clapotis du liquide sur la berge, la branche qui bat la surface donne le rythme, courant et remous se frottent, les sons soutenus des chutes et, venant du fond, la percussion des pierres entraînées dans une danse folle.
Je rouvre les yeux et tout en contemplant le spectacle, je m'inquiète des conditions de vie des alevins. Dès que l'eau se sera éclaircie je pourrai me faire une idée des conséquences sur ceux qui ne dépendent plus de leur vésicule. Mais pour les plus jeunes, toutes les hypothèses restent ouvertes.
La pluie a cessé et, au cours des heures, l'eau devient graduellement plus transparente. J'arrive même à distinguer quelques alevins. Ils ont repris leurs postes de chasse et d'autres viennent occuper de nouveaux territoires.

1398133811.jpg

 

20:58 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.