01/06/2008

Un jour de ta vie

Comme chaque jour je me rends au chevet de la patiente. La zone de son opération est prête; les bûcherons ont rasé la surface. Que voilà les espaces prêts à recevoir le matériel tel que, bistouris et cathéters de circonstance.
Pour l'instant, je profite de l'espace pour observer avec plus d'aisance la bergeronnette qui effectue des bonds rapides juste au-dessus de la surface de l'eau, passant d'une rive à l'autre, disparaissant de ma vue un court instant. Il lui arrive de se poser sur une pierre moussue enlacée par le courant. Quelques hochements de queue et la revoilà survolant le radier.
Puis, c'est le tour au cincle plongeur de rechercher sa pitance le long des pierres; gare à l'insecte imprudent. Lorsque le petit volatile au vitrail blanc se cache de ma vue, c'est pour rechercher sous l'eau les larves d'hexapodes.
Assis sur la base tronquée d'un arbre, je contemple l'eau qui s'écoule en ondulant à la sortie de la mouille; une branche se balance paisiblement sur les petites vagues avant de se trémousser sur le radier, est-ce la peur d'affronter le rapide à l'écume blanche qu'elle s'offre une pause ?
Au-dessus de moi, deux milans jouent avec le vent. Rencontrent-ils au sein d'un autre fluide les mêmes sensations que ces truites masquées par les jeux de lumière de cette interface alliant ces éléments vitaux à la vie, semblables et pourtant si différents.
Redescendant de mon observatoire, je m'approche de La Versoix et comme à l’accoutumée, je retourne avec délicatesse quelques pierres, espérant y rencontrer quelques-unes de ces descendants des premiers maîtres du ciel d'alors, réduits aujourd'hui à de minuscules créatures chassées d'un revers de la main. Cette pensée m'interroge, ne serait-ce que par la destinée de toute espèce ayant eu la présomption de dominer un tant soit peu ce monde. Combien de temps nous reste-t-il ?

876676216.jpg                                  1885151859.jpg

22:04 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.