05/08/2008

Rivières d'Uri

Ce sont les rivières Uranaises qui, cette année, m'ont accueilli pour une escapade en famille. Quatre jours sont prévus. Nous partons en train, destination Altdorf. Sur place, une voiture est réservée avec laquelle nous parcourons une quinzaine de kilomètres pour arriver à l'hôtel.
L'arrivée dans le chef-lieu d'Uri est trop tardive pour aller chercher le permis de pêche. Qu'à cela ne tienne, demain est aussi un jour et nous en profiterons pour venir visiter la ville. Le lendemain, la petite ville est en ébullition: préparation des festivités de la fête nationale. C'est jour férié et « Umweltschutz », le service délivrant les permis, est fermé. Changement de programme, ce sera promenade et baignade.Notre petite fille est ravie.
Le soir venu, je téléphone à Ruedi, un grand pêcheur de ce canton alpin, berceau de la Suisse. Il me rassure. Demain, nous pouvons obtenir l'indispensable sésame dans un magasin de pêche. La dite boutique sera notre lieu de rendez-vous.
Samedi, ma femme, ma petite fille et Carex m'accompagnent à Flüelen. De là, la petite troupe me quitte et emprunte la voie Suisse direction chapelle de Tell.
Ruedi est à l'intérieur d'un petit chalet qui fait office de magasin de chasse et pêche. Nous discutons un instant et je décide de ne pas prendre de permis, mais d'aller observer les rivières. Certes, je ne vais pas voir tous les cours d'eau, une journée n'y suffit pas. Mais mon guide me propose de me faire connaître rivières et torrents qu'ils affectionnent particulièrement. Le paysage est grandiose et les truites ne manquent pas. Les conditions de vie dans ces eaux froides sont rudes et une truite de vingt-trois centimètres peut avoir six ans. Ruedi m'apprend que les truites atteignant les trente-cinq centimètres sont très rares.
DSC_2056.jpgAfin de bien me rendre compte du cheptel piscicole, il lance la cuillère avec douceur et précision sous le surplomb d'une pierre, le long de la berge et tout en la ramenant lentement, il la laisse dériver dans le courant. Les lancers sont courts, mais presque tous sont suivis d'un poisson et les attaques sont franches. Nous remontons ainsi, sur une centaine de mètres, chaque cours d'eau visité. Dans chacun d'eux, j'ai le plaisir d'assister au moucheronnage d'un grand nombre de truites et à de belles éclosions de d'éphémères. En arrivant au dernier secteur de notre visite, il m'annonce que là, il gardera les deux truites promises à sa femme. Les deux prises  ne tardent pas et font bonne mesure.Tout en parcourant les rives des affluents de la Reuss, j'observe de multiples bras parallèles, zones de reproduction par excellence. Je remercie Ruedi de m'avoir fait découvrir ses coins. Pour sûr, je vais revenir muni du permis.DSC_2050.JPG
Dimanche, en famille, nous parcourons deux tronçons de la voie Suisse « Genève et Jura », avant de prendre le bateau pour aller visiter la prairie du Grütli et terminer la journée par une baignade, très appréciée par cette chaude journée. Lundi, retour à Genève Eloise est heureuse de retrouver sa maman, pour papa ce sera plus tard, travail oblige. Pour nous trois, il nous reste à reprendre un train qui nous conduit à Versoix où le chien s'empresse d'aller boire et faire quelques pas dans sa rivière, alors que mon épouse et moi regardons l'avance des travaux avant de rentrer.

 

Travaux sur la Versoix http://gallery.me.com/jpmoll 

15:53 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Jean-Pierre,

comment vous remercier après une si longue journée.. dont je viens à peine de rentrer... l'envie de m'évader quelques instants et je tombe sur ce billet..

Loin de le stress, les obligations, le toutime qui accompagne mes instants... juste le texte, votre écrit, et moi.

Ces endroits que je revisite grâce à vous, de la Versoix au Gütli, Genève, Uri à travers vos yeux d'homme sage.

Merci Jean-Pierre...

Bien à vous et aux vôtres,

Stéphane


PS: Jean Pierre est bien l'un des meilleurs auteurs suisses que je connaisse, le seul du moins qui a réussi l'impensable : me faire lire et vivre les moments, les endroits, les sensations, les odeurs... Pas vous ?

Écrit par : Stéphane | 06/08/2008

Merci pour ces balades en votre compagnie.

Toujours un plaisir de lire (et vivre un peu) tes textes, papa !

Écrit par : Drakho | 06/08/2008

Bonjour Stéphane,

C'est toujours avec plaisir, que je reçois vos commentaires. Ils rassurent l'élève nul en français, en orthographe, avec une moyenne annuelle de 0,5 en 5ème primaire et qui durant plusieurs décennies n'osait écrire plus de trois mots. Mon épouse a fortement contribué en m'encourageant à me lancer.
Je lis régulièrement vos billets avec intérêt.

Merci à vous

jean-pierre

PS. Je réponds présent pour une visite de la Versoix et du chantier de renaturation.

Écrit par : moll | 06/08/2008

Salut István,

Je suis persuadé, te connaissant, que cette région t'aurait plu. Je me sens petit face à tes textes et images.

Merci fiston!

Écrit par : moll | 06/08/2008

Salut JP,

Eh oui, c'est très beau tout cela, mais il va falloir penser à la rentrée. N'oublies pas la séance de rentrée du vendredi 22 août. Il faudra certainement signer la feuille des présences ... Bonne fin de vacances et à bientôt ! Ne trouves tu pas que les vacances passent de plus en plus vite avec notre vieillissement ?

Écrit par : cheval | 09/08/2008

Les commentaires sont fermés.