18/04/2010

Cloués au sol quelle paix

Problème pour les uns bien-être pour les autres.


En cette fin de semaine de mi-avril, je pense à ce volcan d'Islande qui d'un "long" sommeil s'est réveillé. Je l'en remercie! Par lui, que ce soit sur les bords de la rivière ou sur le balcon assis sur une chaise, je jouis des accords de la vie; aucun avion ne vient masquer, le gazouillis des oiseaux, le bruissement des feuilles naissantes, le gargouillement de la rivière.
Des personnes me diront que goûter de cette accalmie c'est faire montre d'égoïsme, de nombreux voyageurs voient leur déplacement perturbé. Je leur rétorquerai que de très nombreux citoyens sont contraints de subir quotidiennement les nuisances liées au choix de déplacement des uns sans que ceux-ci ne se posent la moindre question.
Je n'aborderai pas le thème de l'économie. Les managers formés à faire du chiffre en négligent le vivant au point de se cacher derrière le prétexte qu'ils font travailler du monde, mais oublient la répartition honnête des profits.
Pour revenir à ces quelques jours de quiétude, ils me font prendre conscience que jusqu'à ce jour, j'ai sous-estimé l'ampleur des pollutions générées par ces tuyaux volants. Je reconnais que ces aéronefs peuvent apporter un plus, mais le gain idiot fabriqué par l'économie pousse à en abuser au détriment de toute autre considération.
Oui, et sans vergogne, je profite de deux jours de ma vie sans ce vacarme.

En considérant que ce volcan soit né il y a 20 Ma et qu’il soit au milieu de sa vie, les 187 ans de sommeil entre l’éruption précédente et l'actuelle, représente environ 3 heures de repos pour un homme à mi-chemin de son espérance de vie.

15:58 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Vous avez bien raison... les égoïstes sont ceux qui polluent les autres sans s'en soucier. On peut aussi faire l'analogie avec les motos et scooters bruyants, les bagnoles, enfin bref, tous ces trucs qu'on utilise à outrance sans se préoccuper le moins du monde des nuisances provoquées pour ceux dont on traverse les lieux de vie.

Vive ce volcan islandais!

Écrit par : Sandro Minimo | 18/04/2010

Et oui je pense à tous les habitants des zones intéressées, qui tout d'un coup, découvrent que l'on peut aussi vivre avec les fenêtres ouvertes, surtout lorsqu'il fait chaud!

Je leur espère la même expérience, le plus souvent possible!

Écrit par : dominiquedegoumois | 18/04/2010

Les commentaires sont fermés.